Spectacle « Sculpt »

Depuis sa conception, l’outil multimédia « GeKiPe » (Geste, Kinect et Percussion) entend susciter la création d’un nouveau répertoire d’œuvres associant compositeurs, interprètes, designers visuels, chorégraphes, danseurs, chanteurs, (…) et contribuer à l’émergence d’une plateforme multidisciplinaire offrant un potentiel de collaboration entre les différentes disciplines artistiques.

Dans cette perspective, l’Ensemble Flashback à développé un premier volet de création, « Sculpt », spectacle d’une heure mêlant musique, vidéo et performance.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Concrètement, le public voit l’interprète principal, Philippe Spiesser, jouer des percussions invisibles en dessinant des trajectoires dans l’espace avec son corps, ses mains et ses jambes. Ces trajectoires déclenchent des sons et des images qui, préalablement programmées par les compositeurs et l’artiste visuel dans le logiciel MaxMSP, constituent le matériel audiovisuel de l’œuvre.

La partie sonore du spectacle « Sculpt » repose sur les œuvres « Hypersphère » (20’) de José-Miguel Fernandez et « Le Silence » d’Alexander Vert (35’). La partie visuelle a quant à elle été développée par l’artiste visuel Thomas Köppel.

Le teaser du spectacle « Sculpt », 2016 (1’30)

L’interprète Philippe Spiesser joue des percussions invisibles en dessinant des trajectoires dans l’espace avec son corps, ses mains et ses jambes. Ces trajectoires déclenchent des sons et des images et constituent le matériel sonore et visuel de l’œuvre.

Publicités