Saison musicale 2016-2017

centre-art-contemporain-acmdcdm

En partenariat avec le Centre d’art contemporain « A cent mètres du centre du monde », cette saison musicale se veut être un rendez-vous pour les curieux désirant, comme nous, découvrir les nouveaux horizons de la création sonore de notre temps.

Nous vous convions, lors d’un concert mensuel, à la présentation d’œuvres et d’artistes aux esthétiques variées qui entrouvriront, le temps d’un concert, les portes de la création musicale contemporaine.

Mélomanes, curieux, soyez les bienvenus !


Saison musicale 2017 de l’Ensemble Flashback / Concert #7

Fanny Vicens

Récital accordéon et électronique

dim. 28 mai 2017 à 18h au Centre d’art contemporain « à cent mètres du centre du monde » (Perpignan)

Entrée 5 € / Adhésion annuelle 2€

Programme

– Régis Campo (*1968) – « Licht ! Un hommage à Gérard Grisey » (2017), pour accordéon microtonal

– Jérôme Combier (*1971) – « KI-Ka-Pou » (2016) pour accordéon microtonal et électronique

– Alexander Vert (1976) – « Voyage dans le son » (2017), pour accordéon microtonal et électronique – Création mondiale. EN PRESENCE DU COMPOSITEUR.

– Stefano Gervasoni (1962) – « Album di figurine doppie » (2014), pour accordéon et électronique – Création française de la version avec électronique. EN PRESENCE DU COMPOSITEUR.

 

Fanny Vicens

Pianiste et accordéoniste, Fanny Vicens mène une carrière internationale (Suisse, Allemagne, Ukraine, Taiwan, Amérique du Sud, USA, Italie, Norvège,…) et entretient une intense activité d’ensemble : membre de Cairn et Soyuz 21, elle a été l’invitée d’une trentaine d’ensembles dont l’Intercontemporain, Ensemble Modern, 2e2m ou l’Instant Donné.

On a pu l’entendre dans des concertos au piano et à l’accordéon sous la direction de grands chefs. Elle participe au rayonnement de l’accordéon par son engagement pour le répertoire contemporain et l’interprétation historiquement documentée des répertoires baroque et classique, deux axes qu’elle transmet au sein de l’ESM Bourgogne-Franche Comté.

Des enregistrements témoignent de cet engouement, dont l’album solo “Schrift” paru en 2016 chez Stradivarius. Son goût pour les aventures artistiques s’exprime dans des projets interdisciplinaires, parmi lesquels se détachent des collaborations avec des chorégraphes, le trio 20° dans le noir ou le duo XAMP avec Jean-Etienne Sotty (accordéons microtonaux).

Lauréate des Fondations Banque Populaire et Menuhin, elle est diplômée des Musikhochschule de Trossingen (Allemagne), Lucerne (Suisse), de l’université Paris-Sorbonne et du CNSMDP. + d’infos sur son site


Saison musicale 2017 de l’Ensemble Flashback / Concert #6

Percussions et électroacoustique

dim. 23 avril 2017 à 18h au Centre d’art contemporain « à cent mètres du centre du monde » (Perpignan)

Entrée 5 € / Adhésion annuelle 2€

Programme

– « Passio » d’Alberto Carretero, pour marimba et live electronic (10′, 2013).
Lauréat du concours / appels à oeuvres 2017 de l’Ensemble Flashback.

– Création mondiale de la pièce « JiSei » de Mathieu Garrouste, pour caisse claire, cymbale et électronique (8′, 2017). Commande de l’Ensemble Flashback.

– “Tendresa” de Jesus Salvador Chapi, pour marimba et vibraphone (7’, 2003)

– “Tinplay” de Per Andreasson pour quatuor de percussion (7’, 2008)

– Hoo-Daïko de Robert Damm pour Daïkos chinois (5’, 2001)

Interprètes : les élèves de la classe de percussion du CRR de Perpignan : Emmanuel Salas, Robinson Rouquet, Matis Alexandre, Pierre-Jean Thibaut, Merlin Line, Théophile Poirisse et Zhang Xiongyi (enseignant : Philippe Spiesser).


Saison musicale 2017 de l’Ensemble Flashback / Concert #5

Musique improvisée

Jeu. 23 mars 2017 à 19h au Centre d’art contemporain « à cent mètres du centre du monde » (Perpignan)

Entrée 5 € / Adhésion annuelle 2€

Programme

IMPROVISATION=IN-SITU : Duo formé par Jean-Luc Guionnet (saxophone) et Seijiro Murayama (percussions)

Les qualités et les quantités singulières du lieu sont pour nous la condition première de notre musique, la pichenette qui nous fera jouer comme-ci plutôt que comme-ça. Ce qui implique forcément une grande diversité de résultats d’un concert à l’autre.
Pour dire, qu’entre notre humeur du moment (puisqu’il est dit que forcément nous en avons une), l’architecture et l’acoustique du lieu, le type d’attention du public et les caractéristiques du bruit de fond, le lieu et le moment passent au filtre de notre propention à jouer ou à ne pas jouer ceci ou cela.

Ce duo a commencé comme un projet d’improvisation purement musical.
En 2006, il a été intégré par Catherine Diverrès dans un projet chorégraphique (Blowin’), tout en poursuivant en parallèle son chemin original. Structure, présence des danseurs, lumières, objets, tous les éléments de cette création nous ont obligé à trouver des modes de jeu musicaux complètement différents, malgré l’engagement fort du projet dans l’improvisation qui nous est familière.

D’où est née, l’idée de trouver d’autres champs d’exploration pour le duo.
En supposant le « non-concert » comme situation, par rapport à l’espace, au temps, au silence, etc.
Faire un concert comme non-concert. À la recherche de l’absence.

+ PROGRAMME D’OEUVRES POUR SAXOPHONE

– « Knabenduett » pour deux saxophones soprano de Karlheinz Stockhausen (4’30, 1980)
– « Tre Pezzi » pour sax soprano solo de Giacinto Scelsi (11′, 1999)
– « Balafon » pour sax alto solo de Christian Lauba (6′, 1991)

Interprètes : Les élèves saxophonistes du 3e cycle spécialité de la classe de saxophone de du CRR Perpignan – Méditerranée (Enseignant : Radek Knop).

Jean-Luc Guionnet & Sejiro Murayama

Saxophoniste et organiste de musique improvisée et free jazz, Jean-Luc Guionnet est aussi plasticien, performeur et compositeur de musique électroacoustique.
Poly-instrumentiste, il a notamment improvisé et expérimenté avec Éric La Casa, Pascal Battus, Edward Perraud, Clayton Thomas, Will Guthrie, Claire Bergerault, Thomas Bonvalet, etc.

Percussionniste et batteur japonais, Seijiro Murayama donne des concerts de musique improvisée depuis 1982 et a notamment travaillé avec des musiciens comme Fred Frith, Tom Cora, Keiji Haino, K.K.Null, et plus récemment, Jean-Luc Guionnet, Stéphane Rives, etc.


Saison musicale 2017 de l’Ensemble Flashback / Concert #4

Concert pédagogique de la classe de composition électroacoustique du CRR de Perpignan +  Julien Guillamat (musique acousmatique)

recto_flyer4

Dim. 26 2017 à 18h au Centre d’art contemporain « à cent mètres du centre du monde » (Perpignan)

Entrée 5 € / Adhésion annuelle 2€

Entrée gratuite pour les étudiants du CRR de Perpignan – Méditerranée et pour les enfants de – 16 ans inclus.

Programme

1ère partie – CONCERT PEDAGOGIQUE de la classe de composition électroacoustique du CRR de Perpignan Méditerranée

2nde partie – JULIEN GUILLAMAT (compositeur invité) qui diffusera sur acousmonium de 8 haut-parleurs un programme d’oeuvres acousmatiques :

– « Résonances 1.0 » de Julien Guillamat (15′, 2016)
– « Espaces cachés » de Jonty Harrisson (13’54 », 2014)
– « Ailleurs » de Julien Guillamat (15′, 2011)

Julien Guillaumat

C’est après des études musicales classiques aux conservatoires de Montauban puis Montpellier et un Master I en musicologie à l’université Paul Valéry que Julien Guillamat découvre la composition à l’Université de Birmingham (GB), où il obtint un doctorat philosophique (PhD) en composition électroacoustique sous la direction de Pr Jonty Harrison.

Aujourd’hui compositeur en résidence à l’Opéra-Orchestre National Montpellier, il compose principalement des musiques acousmatiques et mixtes influencées par la tradition musicale française. Il a notamment travaillé avec l’Opéra National du Pays de Galles (WNO), le Birmingham Contemporary Music Group, Music Theatre Wales, SOUNDkitchen et le REPertory Theatre. Il a obtenu le prix de composition du Summer Festival of Music et a été finaliste du concours international de composition METAMORPHOSES 2010. + d’infos sur son site


Saison musicale 2017 de l’Ensemble Flashback / Concert #3

Julie Rousse

Live electronic

saison_musicale_flyer_3_recto2

Dim. 15 janvier 2017 à 18h30 au Centre d’art contemporain « à cent mètres du centre du monde » (Perpignan)

Entrée 5 € / Adhésion annuelle 2€

Julie Rousse

Julie Rousse est une artiste sonore, improvisatrice et compositrice électroacoustique. Née en 1979, elle vit et travaille à Paris.

Son travail est varié et il s’exprime à travers de très nombreux projets, à commencer par son activité principale : les performances live, les installations sonores, mais aussi des musiques de films, des collaborations avec des chorégraphes ou metteurs-en-scène, des créations sonores pour des photographes…

Phonographe passionnée, elle est toujours à la recherche de nouvelles sources sonores à travers l’Europe et le Monde, explorant les possibilités de captation dans des contextes spécifiques et choisis (urbains, naturels ou industriels) ; des microphones variés et des enregistreurs différents ; des sources d’archives télévisées ou radiophoniques… Elle oscille entre la pureté des enregistrements et une attirance particulière pour les engins archaïques et considère le microphone comme un instrument. + d’infos sur son site


Saison musicale 2016 de l’Ensemble Flashback / Concert #2

Fa Cesario – « Negentropy Processing System », synthétiseur modulaire

recto_flyer_concert2_saisonmusicale_ef

 Dim. 18 décembre 2016 à 18h30 au Centre d’art contemporain « à cent mètres du centre du monde » (Perpignan)

Entrée 5 € / Adhésion annuelle 2€

Programme

Fa CESARIO :  » Negentropy Processing System », synthétiseur modulaire

NEGENTROPY PROCESSING SYSTEM est une réflexion, une dialectique, un rêve, un idéal, un travail qui touche au langage et aux nouvelles technologies de manière transversale.

« Je pense que l’influence de l’instrument (de l’outil)  par son utilisation quotidienne est centrale. C’est en repensant cet l’outil, l’instrument, de manière différente que nous pouvons favoriser l’apparition de singularités… Dans cette optique, j’utilise une interface de jeu unique développé en collaboration avec Undead Instruments : le Marp Eigth. Ce dernier permet des compositions complexes « improvisées » dans l’instant ; il s’agit d’un octuple arpégiateur « randomisé » et asynchrone ou le silence se trouve être la principale variable de programmation, les notes sont induites de façon aléatoire et générées par frottement, percussion, inertie etc. (…).

Fa Cesario

Peintre de vocation initiale et formé au piano classique au Conservatoire de Cannes, il mettra rapidement de coté son instrument et ses pinceaux pour construire une approche unique des systèmes ouverts en musique électronique. Là, le geste et l’erreur prennent une place motrice essentielle. Stochastique pour ce qui est des structures et bruitiste pour ce qui concerne les textures, son jeu insuffle de la vie dans des formes musicales jugées trop souvent froides et/ou inhumaines. Il se penche alors vers le circuit bending et tissera pendant une dizaine d’années des rhizomes de courts-circuits qui offrent une seconde vie à ses instruments modifiés. Sa pratique s’appuie sur une réflexion basée sur l’enjeu des nouvelles technologies et du langage et prend la forme d’un discours, d’une dialectique entre le son, le musicien et l’audience.

Depuis quelques années il joue sur un système modulaire digital équipé de modules uniques comme le MARP EIGHT (octuple arpégiateur désynchronisé ou le silence est la valeur principale de programmation) développé en collaboration avec Undead Instruments.

Collaborations musicales : Arno Paquotte, Michel Doneda, Laurent Rodz, Computer truck, Gol, Zbigniev Karkowski,Evil Moisture, Erik Minkinen (sister iodine), Antez, Error, Sam Rushton, Sensational, Kasper Toeplitz, Seiji Murayama, Hervé Boghossian, François Rossi, Guillaume Le Boisselier, Arnaud Michniak, etc.

Collaboration au théâtre et pour de la poésie sonore : Arno Callega, Jean-Jacques Viton, Liliane Giraudon, Sel Lenoir, Théâtre avec Kwaadbloed, Hubert Colas, Arcas, Claude Schmitz.

Ecoute(s) disponibles sur le soundcloud de Fa Cesario


Saison musicale 2016 de l’Ensemble Flashback / Concert #1

Mathieu Garrouste – « Inside the vortex », live electronic (40′)

saison_musicale_flyer_noir_recto

 Dim. 13 novembre 2016 à 18h30 au Centre d’art contemporain « à cent mètres du centre du monde » (Perpignan)

Entrée 5 € / Adhésion annuelle 2€

Programme

Mathieu GARROUSTE : « Inside the vortex », live electronic (40′)

Démarche plutôt bruitiste, mais aux antipodes des déferlantes de la Noise : des sons complexes, des souffles, des craquements, des sifflements, des bruissements, des silences, des cliquetis répétitifs très doux en forme de balise acoustique pour ce field recording abstrait.
Évocation d’espaces imaginaires évanescents, sans la moindre possibilité d’y raccrocher ses propres souvenirs sonores. C’est plutôt l’occasion d’engranger de nouvelles sensations qui deviennent vite de nouveaux souvenirs, une trace de plus dans la géologie de notre mémoire… (Guy Sitruck, site Jazz à Paris)

Mathieu Garrouste

Après avoir appris le saxophone, sa démarche est désormais orientée vers les musiques improvisées et expérimentales. A la recherche de nouvelles matières sonores, il détourne lecteurs de cassettes, platines vinyles, guitares et percussions de leurs usages traditionnels afin de générer des textures sonores à base de craquements, feedback, souffles, no-input…

Il est la moitié du duo Bandwidth avec le musicien Ayankoko. Plusieurs disques de leur travaux avec bandwidth feat. Gerri Jäger sont disponibles sur les labels H.A.K. et MOOZAC. Il est également membre du Trashvortex Electronic Ensemble dont un CD est disponible sur le label parisien Silicate.

Depuis 2009, il se produit à l’international : Les Instants Chavirés (Montreuil), Sutdio Loos (La Haye), OT301 (Amsterdam), Laboratorio Intra-Muros (Séville), Circuit Torçat (Barcelone), Café Central (Bruxelles), etc.

Collaborations et rencontres : Ayankoko, Bertrand Gauguet, Xavier Lopez, Laurent Pascal, Fanny Lasfargues, Gerri Jager, Lauren Rodz, Sébastien Bouhana, DDJ, Richard Comte, Romaric Sobac, Olivier Di Placido, Zoreil, Anton Mobin, Julie Rousse, Jean Marc Foussat, Raphael Vanoli, etc. + d’infos sur son site